lire

Musée de la danse ?

Né d'un croisement contre-nature entre le musée, lieu de conservation, la danse, art du mouvement, et le centre chorégraphique, lieu de production et de résidence, le Musée de la danse est un paradoxe qui tire sa dynamique de ses propres contradictions...

Un espace expérimental pour penser, pratiquer et élargir les frontières de ce phénomène qu'on appelle la danse ; et une opération qui s'actualise à chacune de ses manifestations.

Si c'est un lieu, inscrit à Rennes, le Musée de la danse est aussi une idée nomade, qui peut se déplacer, abriter du temps (préfiguration), du vide et du discours (expo zéro), des nus, du politique, des discussions (Grimace du réel), des œuvres et des fantasmes (Héliogravures, Service commandé), et parfois même, tout cela en même temps (brouillon, rebutoh, sessions poster, Une école d'art).

Les différents événements de ce chantier dirigé par le chorégraphe Boris Charmatz forment un jeu de combinatoire, explorant les possibilités de croisement entre exposition, geste performatif et articulation d'un discours : un dire, un faire, et un comment-le-faire simultanés. Ateliers, débats, spectacles, résidences d'artistes et de chercheurs ; propositions décalées et collections fantasmées naissent directement d'une réflexion sur ce que pourrait être ce musée ludique et hybride. Mettant sens-dessus-dessous les rapports établis entre le public, l'art et ses territoires physiques et imaginaires, le Musée de la danse articule le vivant et le réflexif – art et archive, création et transmission.

En savoir plus